Une méthode simple pour décupler votre créativité en entreprise

Une méthode simple pour décupler votre créativité en entreprise

Vincent Nicolas, l’auteur de cet article, a participé à plusieurs challenges d’open innovation d’Agorize. Il a notamment pris part au challenge Boost My Op’ de Total et Air Liquide, pour lequel il est arrivé en finale.

Il y a un seul endroit sur Terre où tout est permis. Construire, démolir, recommencer, façonner… en une fraction de seconde. Je parle bien entendu de nos rêves. Nous avons tous la capacité d’être créatifs, et les rêves nous le rappellent chaque jour. La créativité est nécessaire à nos vies, personnelles et professionnelles, c’est ce qui nous donne le sentiment d’être vivants. Et ce qui nous permet d’être innovant.

La question est donc : comment devenir plus créatif ? À l’université comme en entreprise, la créativité est perçue comme une nécessité, mais aussi comme un graal. Kodak en est l’exemple type et son déclin la preuve. Trouver des idées nouvelles et innovantes est donc devenu un enjeu pour les entreprises, dans le maintien de l’activité tout comme son développement. Voici donc une méthode simple pour devenir plus créatif et plus innovant en entreprise.

1. Trouver des sources d’inspiration

Pour développer sa créativité, il faut savoir où trouver l’inspiration. En effet, la créativité, ça se construit, ça se travaille. Ça ne vient pas tout seul, cela exige d’être proactif. Attendre est une option, je vous en propose une autre, plus orientée sur la recherche et la curiosité.

Vous cherchez à développer l’innovation au sein de votre entreprise, votre PME ou même pour un projet en cours ? Des moyens sont à votre disposition et la plupart gratuitement.

Source #1 : Internet (est votre ami)

Tout d’abord, un site internet comme TED est une mine d’informations, peu importe votre secteur d’activité. Vous y trouverez des conférences de personnes célèbres (Bill Gates entre autres) comme de jeunes génies qui révolutionnent le monde de demain. Par exemple, Boyan Slat (né en 1994) est le créateur de l’entreprise Ocean Cleanup et propose de nettoyer les océans grâce à un procédé innovant de récupération des déchets. Si vous ne le connaissez pas, c’est le signe que ce site est fait pour vous. Que vous parliez anglais, croate, tchèque ou tout simplement français, les vidéos sont munies de sous-titres, la langue ne sera donc pas une barrière.

YouTube et Facebook sont également de très bons moteurs à idée si on sait les utiliser correctement (attention à ne pas se perdre avec les vidéos de chatons). Sur Facebook par exemple, des abonnements à des pages telles que Tech insider, Une innovation par jour et Rude Baguette, pour ne citer qu’eux, vous surprendront par le potentiel des inventeurs et entrepreneurs qu’elles mettent en avant.

Source #2 : Les événements et le contact humain

 

Le contact et les échanges pour booster la créativité en entreprise

 

Vous préférez bouger, rencontrer du monde, quitter l’écran de votre ordinateur ? Pas de souci, c’est à ça que servent les salons, conférences, foires d’exposition ou même petits déjeuners organisés par des entreprises. Il en existe pour tous les secteurs et sur tous les sujets, vous y trouverez forcément des idées pertinentes pour votre domaine d’activité. Aujourd’hui, il existe des salons sur l’innovation (comme le CES), l’entrepreneuriat, le développement durable ou encore l’énergie. Le site EventsEye regroupe les différents salons du monde du moment et ceux à venir.

Vous pouvez aussi vous rendre à des conférences donc. TED (j’y reviens) organise des conférences partout dans le monde et, cerise sur le gâteau, vous pouvez même devenir organisateur si vous souhaitez réunir des personnalités autour d’un sujet. Un levier très puissant pour récolter des centaines d’idées et perspectives nouvelles tout en élargissant votre réseau (et donc vos sources d’inspiration).

Source #3 : La nature et l’environnement

Enfin, la dernière source d’inspiration se trouve… partout autour de nous. La nature regorge de surprises et d’inventivité, à tel point que les scientifiques s’en inspirent aujourd’hui pour innover : c’est une discipline appelée biomimétisme.

Pas convaincus ? Voici quelques exemples qui vous parleront certainement. Aujourd’hui les chercheurs s’inspirent du byssus de la moule (le fil pour s’accrocher) pour créer une colle qui résiste aux conditions extrêmes, comme en mer. Ce même byssus est utilisé en médecine pour suturer des plaies, car il empêche le développement de bactéries. Autre exemple, les combinaisons des nageurs sont inspirées de la peau du requin pour mieux « glisser sur l’eau » et ainsi battre de nouveaux records de vitesse. Le biomimétisme, en pleine essor aujourd’hui, est appliqué à de nombreux domaines comme l’agriculture, l’énergie, les matériaux innovants ou encore la construction.

Comme vous le voyez les sources d’inspirations ne manquent pas pour booster votre créativité, alors qu’attendez-vous ? Maintenant que vous savez où chercher, penchons-nous sur les meilleures façons de trouver.

2. Les 3 étapes dans la recherche

La méthode que je vais vous présenter est celle que j’ai expérimentée, suite à mes études et recherches, et que j’utilise encore aujourd’hui. Mais n’hésitez pas à y ajouter votre touche personnelle, ça n’en sera que plus efficace.

Étape #1 : bien cerner votre objectif et votre cible

 

Créativité en entreprise

 

La première étape est d’identifier votre cible. Vous voulez être créatif, très bien, mais pour qui  (vos employés, clients, fournisseurs) ? Dans quel but ? Par exemple, imaginez que vous travaillez dans la sécurité et vous souhaitez développer des outils innovants. Vous devez d’abord décider si ces outils sont destinés aux opérateurs sur le terrain ou au personnel administratif dans les bureaux car ils font face à des réalités et des défis différents. Bien souvent, en vous focalisant sur une cible, la solution émergera plus facilement. Et il y a de grandes chances pour que d’autres idées vous viennent, comme des évidences, au sujet d’autres cibles importantes pour vous. Mettez-vous à la place de vos cibles pour bien comprendre leurs besoins. Plus vous adopterez leur point de vue, plus vous vous rapprocherez de votre solution.

Étape #2 : connaître les points de blocage

Dans un second temps, il est essentiel de connaître les obstacles qui peuvent vous bloquer aujourd’hui. Faites une liste de vos limites (techniques, financières…), prenez bien le temps de les définir en argumentant. Suite à cela, transformez ces contraintes en solutions, en défis et en objectifs. Plus vous aurez conscience de ces obstacles, mieux vous les dépasserez. Les plus grandes inventions et réussites de notre histoire sont nées de défis (l’avion, la voiture, la fusée…). Comme l’a défini Jean Pigeat : « L’intelligence, ça n’est pas ce que l’on sait, mais ce que l’on fait quand on ne sait pas ».

Étape #3 : échanger, discuter, confronter

Ma dernière étape est simple : échangez ! L’économie de la connaissance est un marché qui se pratique à plein temps, qui est positif ou nul n’est jamais perdant. Si je vous transmets des informations, des connaissances, je ne perds rien. Mais si vous m’en donnez en retour, nous sommes tous les deux gagnants. Plus vous échangerez, plus vous en apprendrez et plus votre idée évoluera. Cela vous permet d’avoir des retours sur un potentiel projet (attention à ne pas en dire trop) et de l’affiner au fur et à mesure des discussions.

Je vous ai donc indiqué où chercher et comment trouver, mais encore une fois, les chemins de la créativité sont toujours surprenants et peuvent vous mener vers des dizaines de destinations différentes. C’est la beauté de la chose. Maintenant penchons-nous sur l’état d’esprit à adopter, car la créativité est aussi une question de motivation.

3. Adopter le bon état d’esprit

En effet, si sur le papier tout est parfait et paraît simple, la réalité est bien différente. Il ne suffit pas de savoir où et comment chercher, mais aussi de garder la foi. Le chemin est souvent plus long que prévu et c’est là que votre état d’esprit doit être la « positive-attitude ».

 

Créativité en entreprise - bon état d'esprit

 

Selon un responsable commercial de chez Total avec qui j’ai eu l’occasion d’échanger, les trois piliers qui forgent la réussite sont le travail, l’expérience et la persévérance. En effet, si le travail ne garantit pas le succès, c’en est une condition sine qua non. Le travail vous permet de savoir ce que vous voulez et comment y accéder. L’expérience, quant à elle, vous évite de réitérer les erreurs des autres, ou tout simplement les vôtres. D’où l’importance d’échanger pour obtenir des retours d’expérience comme je l’expliquais précédemment.

Enfin, la persévérance est, selon moi, ce qui différencie les personnes qui croient en leurs rêves des autres. La persévérance va de pair avec la motivation. Trouvez les leviers qui vous motivent avant de vous lancer et essayez de parvenir à une solution d’autant de manières que nécessaire. Ne vous découragez pas. Prenez exemple sur Harland David Sanders, aka Colonel Sanders. Ce nom ne vous parle probablement pas et pourtant vous connaissez tous sa franchise : KFC. Cet homme est aujourd’hui un emblème du rêve américain. Colonel Sanders a essuyé 1 009 refus de la part des restaurateurs à qui il avait proposé sa célèbre recette de poulet frit. C’est seulement au 1 010 restaurateur qu’il a obtenu son premier oui, et qu’il a pu lancer sa franchise. Combien d’entre nous auraient persévéré après autant de refus ? Jusqu’à quel point croyez-vous en votre idée ?

Selon Shawn Achor, ce qui nous rend heureux et nous motive, c’est le chemin qui mène à l’objectif, et pas seulement l’objectif lui-même. Cette théorie est très bien explicitée dans une vidéo TED que vous pouvez retrouver sur son site si vous souhaitez plus de détails. Pour en revenir à la créativité, peu importe votre poste ou votre objectif, si vous lisez cet article sachez que rester positif vous fera voir le monde sous un autre angle.

Einstein a dit « Un homme qui n’est plus capable de s’émerveiller a pratiquement cessé de vivre », la créativité est partout, il suffit de savoir regarder.

La créativité est à la portée de tous !

C’est ce que nous prouvent les entrepreneurs en créant leurs entreprises chaque année. Grâce à Internet, nous avons tous les outils à disposition pour apprendre et étudier. À mesure que la technologie progresse, nous devons nous adapter pour mieux en tirer profit. Attention, toutefois, à ne pas vous perdre en chemin. Comme le disait Frank Herbert : « Trop de connaissance ne facilite pas les décisions les plus simples ». Une fois l’idée trouvée, travaillez et persévérez. Si l’on dit que la nuit porte conseil, elle apporte aussi des rêves qui, peut-être, seront réalité demain. Cela ne dépend que de vous.

Angevin de pure souche, Vincent s’oriente dans une carrière d’ingénieur d’affaires. Il est passionné par l’innovation, l’entrepreneuriat, le développement durable et les soirées entre amis. Grand rêveur et star incontestée du banc de touche de son club de foot, Vincent prône le développement personnel par la curiosité.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

20 Partages
Partagez6
Tweetez9
Partagez5
+1
Email