[Portrait d’innovateur] Ayni, la startup qui réinvente l’apprentissage des langues

[Portrait d’innovateur] Ayni, la startup qui réinvente l’apprentissage des langues

La semaine dernière, nous avons eu la chance de recevoir Kévin Allec, co-fondateur de la startup Ayni.

« Ayni permet de mettre en pratique son apprentissage d’une langue en communiquant à l’écrit et à l’oral avec un correspondant étranger. C’est ce qu’on appelle un échange linguistique, un apprentissage mutuel où chacun est à la fois étudiant et professeur : j’aide mon correspondant dans ma langue, il m’aide dans la sienne. D’ailleurs, Ayni signifie « Ce que je fais pour toi, tu le fais pour moi » en Quechua. »

La volonté est donc marquée de réhumaniser l’apprentissage des langues, en échangeant directement avec un correspondant et non avec une intelligence artificielle.

À travers cet interview, Kévin revient sur l’événement qui a marqué la naissance de son projet : Hack4Europe, le premier hackathon organisé à l’échelle européenne et véritable tremplin pour startups.

Lors de ce concours d’innovation organisé par Agorize, Kévin et son équipe ont remporté le Prix Spécial décerné par Hewlett-Packard (HP) dans la catégorie « Social Positive App ».

Aujourd’hui, Ayni compte plus de 1 000 membres répartis dans 22 pays et ne compte pas s’arrêter là !

Alors que l’on souhaite apprendre une langue dans un contexte professionnel, de voyage ou simplement par plaisir, Ayni est LA solution qu’il vous faut pour progresser rapidement et efficacement. Un système humain et gagnant-gagnant qui saura ravir tout les avides d’apprentissage linguistique.

 

Transcription de la vidéo

 

Ayni, quel est le concept ?

Ayni, c’est un site web qui permet de mettre en pratique l’apprentissage d’une langue avec des correspondants à l’étranger. C’est ce qu’on appelle un échange linguistique. On va permettre, par exemple, à un Français qui apprend l’anglais d’entrer en relation avec un Anglais qui apprend le français. Et ensemble, ils vont apprendre les langues qui les intéressent, ils vont s’entraider par la pratique.

Ayni, comment ça marche ?

Aujourd’hui, on a une communauté de 1 000 membres dans 22 pays différents. Pour chaque nouvel utilisateur, notre algorithme va piocher dans la liste de nos membres la personne la plus adaptée à son profil. Ce qui fait que, dès l’inscription, tu as un correspondant avec qui communiquer. On a découvert les bons critères qui font qu’une relation va durer dans le temps et va être efficace et qu’au final les gens deviennent amis en plus d’être des partenaires linguistiques.

Quels outils mettez-vous à disposition des correspondants ?

On a une messagerie et une visioconférence qui sont dédiées à l’apprentissage des langues. Il y a aussi d’autres fonctionnalités : typiquement on a un traducteur qui est intégré qui permet de traduire des mots et de les avoir ensuite enregistrés. Il y a un système de correction des messages entre les correspondants. On enregistre aussi les conversations, du coup les correspondants peuvent réécouter et partager, se donner des feedbacks sur l’outil. Et ce qui est à venir, c’est un système de gamification, de motivation en tout cas. De coaching en fait.

En 2015, vous avez participé au Hack4Europe, où en était votre projet au moment du hackathon ?

Il faut savoir que sur Ayni, j’ai commencé tout seul. J’ai rencontré mes collaborateurs au fur et à mesure des premiers mois de l’année 2015 et le Hack4Europe, ça a été le moyen de rassembler vraiment les troupes envers la cause que je portais. Et le fait de le remporter, ça a été un moyen de motiver tout le monde, de montrer qu’il y avait une crédibilité au-delà de ce que moi je pensais sur le projet. C’est vraiment le passage de l’idée à la réalisation et de construire une équipe en fait, pour moi ça a vraiment été ça, construire une équipe.

Vous avez remporté la catégorie « Social Positive App » de HP

On remercie encore HP qui nous a invités aux États-Unis pour rencontrer le pôle HP US. Et au-delà de ça, on utilise une partie de leur technologie sur notre plateforme. C’est un moyen pour eux de montrer qu’il y a des gens qui utilisent leur nouveau service et pour nous d’avoir une visibilité accrue, notamment aux États-Unis et aussi en France.

Vous venez d’intégrer le Programme Startup HP 2016

On a intégré la promo, elle a été lancée il y a de ça un mois. En fait, on a un référent qui est la personne qui nous suivait aussi au Hack4Europe. On est en train de voir avec elle comment on peut mettre en place quelque chose d’efficace et d’intelligent entre HP et nous dans cette phase qui va être cruciale pour l’avenir du projet.

 

Les startups vous intéressent ? Découvrez les avantages de nos Startup Challenges !





New Call-to-action




0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

0 Partages
Partagez
Tweetez
+1
Partagez