Recrutement : petit cours de drague pour séduire les développeurs

Recrutement : petit cours de drague pour séduire les développeurs

Avec la transformation digitale, les développeurs sont des profils de plus en plus recherchés. Et comme cette demande en professionnels en t-shirts croît beaucoup plus rapidement que l’offre, il devient très difficile d’embaucher un bon développeur. Dès la sortie de l’école, ceux-ci sont ciblés par les recruteurs qui s’épuisent en propositions généreuses pour les séduire. Les développeurs sont les nouveaux rois, les nouvelles stars dont le recrutement dégénère souvent en une guerre de talents acharnée !

Deux défis émergent généralement en matière de recrutement des développeurs : la séduction des candidats et la sélection des meilleurs d’entre eux. Or, tout n’est pas perdu : gardez espoir, chers employeurs en quête de jeunes talents, car Agorize est là pour vous aider.

1. Je n’arrive pas à séduire de développeur

Comme chercher une ligne de code dans une botte de foin

Votre entreprise meurt d’envie d’entamer sa transformation digitale, vous avez plein de projets technologiques en tête, mais il vous manque un développeur, cette personne-clé qui peut vous ouvrir les portes du 2.0, voire du 3.0. Vous trimez pour trouver des candidats : vous écumez les profondeurs de tous les sites internet de recrutement, faites le pied de grue à la sortie de l’École 42 pendant cinq jours (même lorsqu’il pleut) et jouez les espions en discutant C++ sur les forums. Et pourtant, personne ne répond à vos messages et on refuse même vos fleurs et vos boîtes de chocolats. Vraiment, vous n’y arrivez pas : impossible de séduire des développeurs. Pourquoi?

Vous ne cherchez pas au bon endroit

Évidemment, pour pouvoir offrir un job de rêve, il faut d’abord avoir un candidat devant soi. Or, puisque les réseaux de recrutement traditionnels sont surchargés, mieux vaut agir auprès des étudiants en amont, par exemple en organisation un hackathon. Un hackathon est une compétition qui oppose différentes équipes de développeurs, chacune essayant de créer l’application ou le prototype qui répond le mieux à une problématique donnée. Ces événements, qui peuvent s’organiser en ligne autant qu’en présentiel, sont l’occasion idéale pour promouvoir votre marque employeur. Par la même occasion, vous récoltez des solutions et prototypes prêts à être développés dans votre entreprise.  

En organisant un hackathon auprès des futurs développeurs, vous obtenez une vitrine de choix pour exposer vos valeurs et votre culture d’entreprise. Ainsi, les participants au hackathon comprendront mieux qui vous êtes et ce que vous avez à offrir. Vous vous positionnez au-dessus de la mêlée et évitez la concurrence infernale du recrutement traditionnel. Le hackathon sera votre événement, “brandé” à votre image et organisé selon vos règles à vous. Et avec un bon plan de communication, vous vous assurez la présence de plusieurs centaines de candidats potentiels.

Lire aussi : Seul au monde ? 5 conseils pour promouvoir votre hackathon

Soyez vous-même !

Le deuxième problème de la plupart des recruteurs qui recherchent activement des maîtres codeurs, c’est qu’ils ne s’attardent pas réellement aux besoins des développeurs. Ces derniers, membres essentiels de tout projet tech innovant, connaissent leur valeur et savent qu’ils peuvent exiger un job de rêve. Et ce job de rêve ne se compose pas que d’un salaire intéressant, mais aussi d’un environnement convivial où évolue une équipe du tonnerre.

Les recruteurs ne devraient pas hésiter à vanter la flexibilité du cadre de travail et à mettre en avant la mission de leur entreprise. À quoi le développeur va-t-il contribuer? Que pourra-t-il bâtir avec vous? Quels défis sera-t-il amené à relever ? Ce sont tous des éléments auxquels les candidats sont très sensibles.

Soyez vous-même : montrez-leur toutes les facettes de votre marque employeur.

Et rappelez-vous qu'un développeur recherche avant tout un projet stimulant et que ce qu’il redoute le plus, c’est de s’ennuyerClick to Tweet

C’est un principe de base de la séduction : il faut être original et s’attarder aux besoins des principaux intéressés. Oubliez les roses et le dîner au restaurant : offrez plutôt une ambiance électrisante et des défis grandioses. Tant qu’il y aura de la magie entre vous et votre développeur, celui-ci restera passionné et motivé, pour le bonheur de tous !   

Agorize - Recrutement développeurs - Hackathon 2

2. Je recrute toujours les mauvais développeurs

Un développeur, oui, mais pas n’importe lequel

C’est la révolution ! Enfin, après des mois de recherche, vous avez réussi à trouver un développeur intéressé par votre projet et prêt à rejoindre votre entreprise. Vous n’aviez pas organisé de hackathon (vous avez lu cet article trop tard), mais votre recrutement traditionnel a porté ses fruits. Le plus rapidement possible, vous avez invité votre candidat à un entretien d’embauche, les yeux pleins d’émotion. Ce fût un long processus, mais peu importe, enfin, vous l’avez déniché ! En plus, il a un CV impeccable. Vous savez à quel point les développeurs sont une denrée rare, vous êtes donc prêt à lui offrir des conditions de travail de rêve et à délier les cordons de votre bourse. Il peut bien se présenter à l’entretien habillé en licorne ou en Darth Vader si ça lui chante, vous DEVEZ l’embaucher.

Vient le moment de l’entretien. Solide performance du principal intéressé. Sans hésitation, vous lui faites une offre de CDI assortie d’un salaire considérable. Il accepte ! Quelle chance ! Vous êtes tellement heureux que vous sortez le Veuve Clicquot et le caviar : les grands jours sont devant vous.

Puis, viennent les premiers jours de travail, et les premiers livrables. Et c’est le choc. Code de mauvaise qualité qui donne des résultats erronés, incapacité à travailler en équipe, mauvaise communication interpersonnelle. C’est le désastre. Pourtant, vous aviez tout fait, tout investi. Et le pire est arrivé.

Agorize - Recrutement développeurs - Hackathon 3

Vos deux erreurs ? Vous n’avez pas mesuré la capacité du développeur à travailler en équipe, ni sa façon de générer des résultats de qualité.

Welcome to the Hard Skills Café

Il est toujours rassurant de voir qu’un candidat a accumulé les diplômes et les formations. Mais, hélas, en matière de développement web, un diplôme n’est jamais garant d’un code de qualité. La seule façon de s’assurer de choisir le bon candidat, c’est de le mettre à l’épreuve. Votre entreprise a des besoins précis, et vous utiliserez un langage spécifique pour développer vos projets. Il est essentiel que votre développeur soit en mesure de le maîtriser. Que ce soit par l’entremise d’un hackathon ou d’un test de codage sur-mesure, vérifiez les hard skills (compétences techniques) de vos candidats. D’ailleurs, des solutions existent pour évaluer la qualité du code d’un développeur et le comparer à ce qui se fait de mieux sur le marché.

Les soft skills, c’est pas fait pour les peureux

Troisième erreur que commettent les recruteurs : ils embauchent des candidats exclusivement pour leurs ‘hard skills’, c’est-à-dire pour leurs compétences techniques, au détriment des ‘soft skills’ (l’intelligence émotionnelle, le savoir-être). Pourtant, c’est généralement le manque de soft skills qui crée des équipes dysfonctionnelles et des conflits au travail. Parmi les composantes de l’intelligence émotionnelle, on retrouve la communication, l’écoute, l’empathie et la créativité. Ces éléments dopent la performance des équipes, la satisfaction au travail et la créativité. Attention, il ne s’agit pas de tout orienter autour des soft skills (trop de communication ou de temps investi dans la réflexion peut être contre-productif), mais de leur accorder leur juste place.

Bref, l’évaluation des soft skills d’un candidat est fondamentale. Or, difficile d’en faire la mesure à la simple vue d’un CV. Si les entretiens d’embauche peuvent donner un aperçu des capacités de communication et d’écoute d’un candidat, le contexte stérile et contrôlé dans lequel ils se déroulent brouille les résultats. Et cela s’applique autant aux développeurs qu’aux autres candidats.

Lire aussi : Open Innovation : le CV est mort, vive le CV !

Dans ce contexte, que faire ? C’est plutôt simple : observer les développeurs en action, pour voir comment ils interagissent en équipe, dans une situation réelle. C’est ici que nous revenons au concept de hackathon.

Agorize - Recrutement développeurs - Hackathon 0

Le hackathon, outil de recrutement par excellence

Ce qui est réellement innovant avec les hackathons, c’est qu’il permettent à la fois d’évaluer les hard skills et les soft skills des développeurs qui y participent.

C'est ce qui en fait un instrument de recrutement particulièrement redoutableClick to Tweet Ainsi, lors d’un hackathon, les participants sont à la fois évalués sur leur produit final (les lignes de code), mais aussi sur la façon dont ils ont travaillé en équipe avec d’autres développeurs et non-développeurs (design, conceptualisation, marketing, communication, commercial).

Au cours de votre hackathon, vous suivrez les équipes de participants tout au long du développement de leurs projets, de l’idéation à la conceptualisation. Les hackathons Agorize, qui débutent en ligne et se concluent en présentiel lors d’une grande finale, se découpent donc en 3 grandes étapes :

  • Phase d’idéation : élaboration des grandes lignes du projet
  • Phase d’approfondissement : développement et prototypage du projet
  • Grande Finale : présentation du projet au jury

À la fin de chacune d’elles, les participants doivent déposer un livrable, qui se complexifie au fil du processus. Les échéances, les exigences et la compétition entre les équipes mettront les participants à l’épreuve. Seuls les plus agiles, passionnés et talentueux d’entre eux se rendront à la grande finale, qui constitue d’ailleurs l’occasion d’organiser un speed-hack ou une session de prototypage. Vous recréez ainsi l’émulation et l’effervescence d’un hackathon de 48h, tout en vous assurant de faire émerger des projets bien plus aboutis. En tant qu’organisateur, vous pourrez ainsi observer les participants sur plusieurs mois et réseauter lors de la finale avec ceux qui correspondent le mieux à vos besoins.

Même s’ils peuvent sembler complexes, les hackathons en valent largement l’investissement, sachant que le coût moyen du recrutement d’un mauvais candidat est estimé à 50 000€. Avec les meilleurs développeurs, vous pourrez accélérer votre transformation numérique et adapter votre entreprise aux nouveaux besoins des consommateurs. La drague des développeurs est un art, et l’organisation d’un hackathon en est l’élément clé. Au tour de votre entreprise de devenir irrésistible !

 





Livre blanc ebook comment organiser son hackathon




Étudiant en droit directement importé du Québec, Julien est Chargé de Marketing Digital. Il est passionné par l’innovation, l’entrepreneuriat et les fruits exotiques. Poète international, grand romancier incompris, il rêve de remporter le prix Goncourt pour un de ses articles de blog.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

71 Partages
Partagez63
Tweetez8
Partagez
+1
Email